mardi, novembre 08, 2005

Retour au blog


Apres quelques semaines de farniente, me revoila sur le blog. Je vais commencer par un week end de camping super sympa a Bombolomania. Le week end dernier nous sommes partis faire du camping dans la brousse. La route etait sympa, malgre un petit arret photo qui s'est mal passe. Alors que nous prenions des photos d'un immense satellite en pleine campagne, nous nous sommes fait arreter par 2 militaires et un policier en colere. Et oui, les photos au Congo: toujours pas! Ils nous ont demande de leur donner 100 dollars sans quoi ils nous garderaient la. Les negociations ont commence, avec des avis differents de tous.
"Non, non, non, 100 dollars, non! Mais on a du pain, regardez."
"Du pain? Vous rigolez. 50 dollars."
"Non, papa, on te donnera pas d'argent car on a rien fait. On a meme pas pris de photos, on faisait qu'appeler notre bureau pour leur dire ou on etait, c'est tout."
"Descendez de la voiture immediatement."
"Alors la vous revez..." Et tout le monde ferme ses portieres vite-vite.
Et ca continue comme ca pendant 20 minutes, avec Dorothee la conductrice qui s'enerve et nous dans la voiture qui commencons a nous demander ce qu'on va faire. On demarre la voiture avec l'intention de se barrer mais les mitraillettes nous font eteindre le moteur. Finallement, les negociations s'achevent a un total de 3 Primus et un militaire qui releve le numero de notre plaque d'immatriculation. Ils nous previennent que le retour sera difficile et qu'ils nous attendraient. Bon. On verra ca dimanche.
Le reste du voyage s'est bien passe, jusqu'a notre arrivee au site de camping. Un super endroit ou on peut se baigner dans des minis rapides et se laisser deposer sur un banc de sable a l'arrivee. Pour traverser la riviere, un pont en lianne. Nous avons nage beaucoup et profite de la nature aussi en faisant une grande ballade a travers brousse. Le soir, nous avons fait un barbecue geant avec moustiques et instectes. Puis vers 9 heures nous sommes alles nous coucher. Pendant la nuit, alors que tout etait endormi...un cri!
"Ils aaaaaaaaaaaaaaaarrrriiiiivvvvvent!!!" Je regarde Una, ma compagne de tente et lui demande...
"Una, what the @$%$@!K?" Elle me repond qu'elle sait pas, que c'est surement une tribu qui va nous tuer a coups de machette et nous manger tout cru. Nous avons attendu dans la tente, sagement, les yeux grands ouverts et le coeur battant. Mais plus rien. Le calme est revenu et nous nous sommes rendormies.
Le lendemain, vers 7 heures du mat, la tete dans le cul et les yeux gonfles de non-sommeil, nous avons appris que Carl avait eu un cauchemar. Carl tait venu avec nous de Kinshasa-le seul mec de l'equipe. Nous avons bien rigole, avons enfile nos maillots et sommes repartis dans les rapides pour la douche matinale.